Équipe de l’Enquête

La commissaire

La juge Eileen E. Gillese a été nommée à la Cour d’appel de l’Ontario en 2002, après avoir rempli les fonctions de juge de la Cour supérieure, de 1999 à 2002. Avant ses nominations judiciaires, elle était doyenne et professeure de droit à la faculté de droit de l’Université Western (1983-1999). Pendant ses années à l’Université Western, la juge Gillese et sa famille ont vécu à London (Ontario).

La juge Gillese détient un baccalauréat en administration des affaires et commerce de l’Université d’Alberta. Elle détient des diplômes de premier et deuxième cycle en droit de l’Université d’Oxford, Angleterre, où elle a étudié en tant que boursière de la fondation Cecil Rhodes (1977-1980).

La juge Gillese est membre des barreaux de l’Alberta (1981) et de l’Ontario (1988). Avant de s’installer en Ontario, elle a exercé le droit dans le cabinet Reynolds, Mirth and Coté à Edmonton (Alberta) (1980-83). De 1989 à 1991, elle a travaillé comme avocate chez McCarthy Tétrault à London (Ontario).

L’intérêt et l’expertise de la juge Gillese dans le domaine des questions concernant la population vieillissante sont nés de son travail à la Commission des régimes de retraite de l’Ontario, où elle a siégé en qualité de membre et vice-présidente (1988-1994), puis de présidente (1994-1996). Elle a également présidé la Commission des services financiers de l’Ontario et le Tribunal des services financiers de l’Ontario (1998-1999).

Née à Edmonton (Alberta), la juge Gillese est mariée à Robert Badun et a quatre enfants.

Équipe des avocats de la Commission

Des avocats chevronnés participent à tous les aspects du travail de l’Enquête, des examens juridiques aux décisions stratégiques.

William C. McDowell
co-avocat en chef de l’Enquête, est partenaire du cabinet Lenczner Slaght. Will a représenté des clients dans de nombreux dossiers importants, dans les domaines du droit public et du droit commercial. Il a exercé le droit comme associé et partenaire dans un cabinet d’avocats d’envergure nationale, de 1989 à 2005. De 2005 à 2008, Will a rempli les fonctions de sous-ministre adjoint de la Justice au gouvernement fédéral, assumant la responsabilité des litiges civils et de la sécurité nationale. Il a supervisé la conception de plusieurs enquêtes publiques fédérales, ainsi que la mise en œuvre des recommandations formulées par d’autres commissions.

À son retour dans le secteur privé, en 2008, Will a été nommé par le juge en chef de l’Ontario pour procéder à la médiation des questions découlant de la Commission de vérité et réconciliation initiale qui a enquêté sur les internats. Il a ensuite été nommé amicus de la Cour par la Cour supérieure dans le cadre d’une série d’occupations territoriales à Brantford.

En 2009, il est nommé avocat principal de la Commission pour l’enquête judiciaire sur la cité de Mississauga, dont le rapport a été remis en octobre 2011. Le rapport recommandait une série de changements institutionnels et éthiques à la gouvernance municipale, à l’échelle provinciale et au sein de l’administration de Mississauga.

Will est également un éminent avocat du secteur des médias. Il a représenté des clients devant la Cour suprême du Canada à plusieurs reprises ces dernières années, dans des affaires sensibles mettant en jeu des médias et Internet. Il a plaidé au nom de Google devant la Cour, en décembre 2016, dans l’affaire charnière Equustek. Par ailleurs, il a été conseiller juridique de plusieurs universités de l’Ontario.

Will a été colauréat du prix national du ministère de la Justice pour son travail dans l’affaire Maher Arar c. Canada hautement médiatisée. En outre, il a été récompensé par l’Université de Toronto pour ses nombreuses années de bénévolat au nom de l’université.

Mark Zigler
co-avocat en chef de l’Enquête, Mark Zigler est associé principal du cabinet Koskie Minsky. Il possède plus de 35 ans d’expérience dans le domaine des litiges civils et des recours collectifs.

Mark a rempli les fonctions d’avocat dans de nombreuses affaires, dont les faillites de Nortel, Sears et Eaton, le litige du régime de retraite de la LNH, les recours collectifs contre Canada-Vie et Trust National, ainsi que d’autres affaires de grande envergure dans les domaines du droit du travail, des régimes de retraite et du droit administratif.

Il a aussi représenté des clients devant tous les niveaux de tribunaux, y compris la Cour suprême du Canada et divers tribunaux administratifs.

Mark est régulièrement reconnu comme un avocat proéminent dans son domaine par l’organisme Lexpert, Best Lawyers in Canada, Chambers Global et Who’s Who Legal Canada. Il a été sélectionné par Lexpert/American Lawyer Guide pour figurer sur la liste des 500 avocats chefs de file du Canada.

Et récemment, Mark a également été professeur de droit adjoint à l’Université hébraïque de Jérusalem, en 2015.

Elizabeth Hewitt
avocate principale de la Commission, a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université Queen, en 1984, et un baccalauréat en droit avec distinction de l’Université Western Ontario, en 1988.

Elle a été admise au Barreau de l’Ontario en 1990 et a exercé le droit dans les domaines du droit de l’emploi et du droit commercial, en se spécialisant dans les droits de la personne, le harcèlement et la discrimination. Mme Hewitt a représenté des clients devant des tribunaux de première instance ainsi qu’à la Cour d’appel. Elle a représenté des employeurs dans des instances en vertu du Code des droits de la personne, de la Loi de 1997 sur la sécurité professionnelle et l’assurance contre les accidents du travail (Ontario) et de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (Ontario). Depuis 16 ans, Mme Hewitt travaille comme enquêteuse externe indépendante, menant des enquêtes sur diverses affaires, dont des plaintes pour harcèlement au travail, mauvais traitements, atteinte à la vie privée, discrimination et violence au travail. Elle se consacre exclusivement à ces activités depuis 2011. Outre les enquêtes externes, Mme Hewitt fournit des services de formation à des organismes sur la conduite d’enquêtes internes équitables et la conformité à la législation applicable.

Mme Hewitt a présidé le conseil d’administration du Brescia University College et du King’s University College. Elle a également siégé au conseil d’administration du McCormick Care Group (anciennement WCA) et de Wellspring London and Region.

Rebecca Jones
avocate de la Commission, est une avocate chevronnée, qui représente des clients devant des tribunaux de première instance et à la Cour d’appel. Elle est partenaire du cabinet Lenczner Slaght LLP, où elle représente des clients des secteurs privé et public, dans divers domaines, dont des affaires de responsabilité-civile professionnelle, des recours collectifs, des différends commerciaux et des instances de droit administratif. Rebecca possède une vaste expérience du droit de la santé et son travail dans ce domaine a été loué. Rebecca est diplômée de la faculté de droit de l’Université de Toronto et a été admise au Barreau en 2003.

Megan Stephens
avocate de la Commission, est diplômée de la faculté de droit de l’Université McGill. Elle a été stagiaire à la Cour d’appel de l’Ontario et auprès de la juge en chef McLachlin à la Cour suprême du Canada. Mme Stephens a bénéficié d’une bourse Fulbright et a été associée en droit à la faculté de droit de Columbia, où elle a obtenu sa maîtrise en droit (LL.M.) Elle est avocate de la Couronne au Bureau des avocats de la Couronne – Droit criminel du ministère du Procureur général depuis 2006. À ce poste, Mme Stephens a plaidé des appels devant la Cour d’appel et devant la Cour suprême du Canada, poursuivi des dossiers criminels devant des tribunaux de première instance de l’Ontario et participé à l’élaboration de politiques pour la province. Elle a été admise au Barreau en 2003.

Lara Kinkartz
avocate associéeLara Kinkartz est détachée auprès de la Commission d’enquête par WeirFoulds LLP, où elle s’occupe de litiges de droit public, en se spécialisant dans le droit administratif et le droit réglementaire. Lara a représenté des organismes de réglementation, des organismes délivrant des permis et des clients du secteur public dans diverses affaires, y compris des dossiers disciplinaires. Lara était la meilleure étudiante de sa volée, la dernière année de ses études de droit à Osgoode Hall Law School. Elle a obtenu son diplôme en 2013, avec une médaille de bronze. Après un stage à la Cour d’appel de l’Ontario, Lara a fait un stage auprès du juge Moldaver, à la Cour suprême du Canada. Elle a été admise au Barreau en 2014.

Personnel et autres postes

Ida Bianchi
avocate de la Commission, a été admise au Barreau de l’Ontario en 1995. Avant son Détachement à l’Enquête publique sur la sécurité des résidents des foyers de soins de longue durée, Ida était avocate pour la Commission Motherisk, où elle était notamment chargée de concevoir et de diriger le processus de consultation de la Commission auprès des personnes concernées et des intervenants. Ida surveillait également les recherches sur des questions juridiques et de politiques et travaillait en étroite collaboration avec la commissaire en vue de l’élaboration de ses recommandations finales.

Ida a été detachée à la Commission Motherisk alors qu’elle occupait le poste d’avocate au ministère du Procureur général. À ce poste, elle était responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre de modifications législatives, de changements de politiques et de changements de programmes, ainsi que de la gestion des relations avec les intervenants et d’autres partenaires du secteur de la justice. Elle a également rempli des fonctions en matière de politiques et de recherches à Aide juridique Ontario et à la Commission du droit de l’Ontario.

Ida a passé les 14 premières années de sa carrière dans le secteur privé. Elle a représenté des victimes de violence familiale et de violence sexuelle dans des affaires civiles et familiales, ainsi que devant des tribunaux administratifs. Elle a également travaillé comme avocate pour des parents, des enfants et des sociétés d’aide à l’enfance dans des instances en vertu de la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.

Lindsay Merrifield
avocate interne, a été admise au Barreau de l’Ontario en 2013. Lindsay prêtera main forte  au bureau de la Commission d’enquête de London, où elle secondera Liz Hewitt, avocate principale de la Commission. Avant de se joindre à l’équipe de la Commission d’enquête, Lindsay a exercé le droit à London, se spécialisant dans les recours collectifs. Elle a également représenté des victimes de violence et abus sexuel dans des affaires civiles. Par ailleurs, elle a traité des dossiers dans les domaines des lésions corporelles et de l’assurance. Lindsay détient un Juris Doctor de l’Université de Calgary, un baccalauréat de l’Université Western et une maîtrise de l’Université Lakehead.

Andrea Barton
directrice générale, travaille à la fonction publique de l’Ontario depuis 2011, ayant occupé divers postes au ministère de la Santé et des Soins de longue durée et au ministère du Développement économique et de la Croissance. Récemment, Andrea a rempli les fonctions de conseillère en politiques au Bureau du Conseil des ministres pour le ministère de la Santé et des Soins de longue durée et le ministère des Affaires des personnes âgées. Mme Barton détient un baccalauréat en développement mondial de l’Université Queen’s et une maîtrise en sciences politiques mondiales de la London School of Economics and Political Science.

Peter Rehak est directeur des communications. Il a rempli les mêmes fonctions pour la Commission d’enquête sur Walkerton, la Commission indépendante sur le SRAS, les commissions d’enquête sur la location d’ordinateurs de Toronto, la Commission d’enquête sur la médecine légale pédiatrique en Ontario, la commission d’enquête sur Mississauga, la Commission d’enquête sur Elliot Lake, l’Examen indépendant des organismes de surveillance de la police et la Commission Motherisk. Il a une riche expérience du secteur des médias télévisés et imprimés.

Carla Novakovic – Attachée de direction

Nazma Dusoruth – Réceptionniste